STGM : forums
Forums des joueurs de STGM
 
 WikiWiki   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
STGM : forums Index du Forum

Wiki: ZénithSpirituel
LE ZENITH SPIRITUEL

La religion du Zénith Spirituel est plus qu’une religion, c’est une manière de vivre. Ce style de vie est apparu il y a des milliers d années. Cependant la civilisation Spartiate en a déterré ses fondements et les a remis au goût du jour. Le Zénith Spirituel occupe une place particulière dans la société. Il n'est pas confiné dans un secteur à part, mais présent à toutes les étapes de la vie humaine. Il est impliquée dans tous les domaines de l'activité politique, sociale, et familiale et se structure autour de trois piliers fondamentaux propres à l’histoire de chaque nation pouvant s’y retrouver :

LES TRADITIONS.
LES ETRES SUPREMES
COMBATS ET CHEVALERIE

Dans notre religion polythéiste (qui a beaucoup de dieux), les dieux, nombreux et divers, ont entre eux des traits communs qui les rendent à la fois proches et éloignée des hommes.



I. LES PILIERS DU ZENITH SPIRITUEL

1- Traditions

Toutes les populations du monde connu et d’ailleurs suivent des préceptes inaliénables et ancestraux. Ces préceptes, transmis de générations en génération au sein de la cellule familiale, et de toute structure administrative, sont les traditions. Elles distinguent chaque peuple lorsqu’elles sont différentes et les rapprochent lorsqu elles sont identiques. Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest ces traditions ont dicté des principes et l’hygiène de vie de bon nombre de civilisations.

Un des hauts lieux de rassemblement est le Sénacle des Cultures. Chaque royaume membre du Zénith Spirituel se devra d’en dresser un. Il sera la mémoire sociale de sa nation et fera face au couchant pour que les populations n’oublient jamais qu’omettre ses traditions, c’est regarder le déclin de ses coutumes. (Tel le couché du soleil).

2- Les êtres suprêmes

Qu’ils soient mortels ou divins, matériels ou immatériels ces êtres sont vénérés et appréciés dans toutes nations pour ce qu’ils représentent.

Dans toute les grande cités des nations adeptes du Zénith Spirituel il devra y avoir un temple central d’une architecture étoilée où, a chacune de ses extrémités, sera dressée la statue d’une divinité qui, lors des prières, fera face à aux fidèles situés au cœur de la salle.
Dans les temples de toutes les cités annexes, il sera dressé des socles sur lesquels chacun pourra venir installer son idole avant sa prière.

Le Zénith Spirituel se veut être la religion des religions. Son but est d’arriver à ce que chacun puisse suivre son culte à sa manière et sorte heureux et serein des temples. Il est la religion des différences qui cultive chaque identité. Car c’est dans la diversité qu’une nation trouve ses fondements et c’est dans l’unité qu’elle puise sa force. La tolérance allant de soi, pour que la finalité soit le bonheur de tous et de toutes.

3- Combat et Chevalerie

Les adeptes du Zénith Spirituel appréhendent le combat comme un élément constitutif de l’existence qu’il convient d’accepter et de maîtriser dans tous les domaines de la vie (morale, sociale, politique…etc.). La résignation n’apportant qu’amertume, lassitude, frustration et humiliation, la combativité est érigée en valeur, source de respect et de sérénité.

Même appliqué à la chose militaire, le combat est avant tout considéré comme un dépassement de soi au service d’autrui, autorisé à faire employer la force pour concourir à la grandeur tant matérielle que spirituelle de sa patrie. Car la force ne saurait être employée à la seule destruction, l’éclat des armes étant toujours prolongée par une entreprise constructive, matérielle ou spirituelle.

Aucun chef militaire adepte du Zénith Spirituel, quelque soit sa position hiérarchique, ne doit envoyer ses hommes à une mort certaine sans s'exposer lui même à un péril équivalent.

Aussi, afin d’incarner ces valeurs combatives conformes aux voies du Zénith Spirituel, tout royaume adepte doit se doter d'un ordre de chevalerie, qu’il lui soit propre ou commun à ses alliés. C’est pourquoi tout Seigneur, s’il est lui-même chevalier, assume de facto la responsabilité honoraire de premier Spirigladia de sa nation.

La mémoire vivante des combattants

Toute nation adepte du Zénith Spirituel se doit d’élever un bâtiment reprenant la forme générale d’un écu, que l’on nommera le plus souvent « Loge d’Airain ». Il est construit sur un seul niveau et ne comporte aucune cloison, à l’image d’un champ de bataille qui ne saurait ni comporter plusieurs niveaux superposés, ni permettre à quiconque de se soustraire honorablement au regard ni de ses frères d’armes, ni de l’ennemi.

Dans les murs du bâtiment se trouveront une multitude d’alvéoles destinées à contenir les parchemins de mémoires de tout homme tué au combat, chacun étant posé sur une poignée de la terre qui l’a vu naître. De fait, un Vizecrits est commis d’office auprès des proches de tout homme tombé au champ d’honneur. Ceci afin de rappeler que quelqu’en soit l’issu heureuse ou malheureuse, conséquente ou inconséquente, tout combat est l’œuvre de dépassements et de sacrifices individuels, que ceux-ci pour qu’ils ne soient pas vains, doivent trouver un prolongement dans l’œuvre des vivants.

Les estropiés sont pris en charge par la nation qui au-delà d’une simple pension, leur fournit une tâche socialement utile qu’il puisse accomplir. C’est pourquoi on incite ces gens à tenir la place réservée de conteur-combattants, seuls autorisés à déclamer publiquement la geste des armes de la nation, ceci afin que vive autrement que par les parchemins la mémoire des combattants tombés. Les meilleurs conteurs-combattants officient au sein même de la Loge, se relayant à toute heure du jour ou de la nuit, de sorte qu’à aucun moment le silence ne retombe sur la mémoire de leurs frères d’armes.

Tout officier, magistrat, et dignitaire se doit de visiter régulièrement la Loge d’Airain.



II- LES GARANTS DU CULTE

Une institution sera en charge de veiller à ce que les royaumes adeptes du Zénith spirituel ne sombrent pas dans l anarchie et la décadence: l’ Isogarde

1- Fonctionnement de l’Isogarde

L’Isogarde sera représentée par un trio (le trium ) qui sera composé :

- d’un membre élu de la Communauté de Nobunaga (le Nobu)
- d’un représentant des religions autres élu par ses paires (l’Extérim)
- d’un adepte du Zénith Spirituel depuis plus de 5 decennies ( le Spiritueux)
(à ses débuts ce poste sera occupé par le prophète )

Les décisions concernant le changement de certaines choses seront prises à l’unanimité, et les décisions d’ordre religieux à la majorité.

2- Domaines d interventions

L’ Isogarde aura pour but :

- de veiller au bon rapport avec les autres religions
- que les nations l’ayant choisi puissent vivrent en paix et ne soient pas importunées a cause de leur choix religieux.
- que les préceptes portés et défendues par le zénith ne soient pas bafoués.

Pour ce faire les seigneurs du Zénith Spirituel se devront d’inviter régulièrement une mission (la Mishia) en leur royaume. La Mishia rédigera son bilan et rendra compte à l’Isogarde via le Spiritueux.

3- Outils d interventions

Les membres du zénith spirituel se devront de former une factions armée : les Spirigladias. Et ce au nombre d’une centurie par centaine de dl² de leur territoire. Au-delà de cinq centuries elles deviennent des cohortes. Plus de quatre cohortes se définiront Légions.

Ces unités devront être formées volontaires parmi les fils de la nation, auront pour but de défendre le libre arbitre des membres du Zénith Spirituel, si une demande est formulée en ce sens, ou bien les infrastructures religieuses de tout type sur demande des templas.



III- LA VISION DE LA VIE

1- La Naissance

Elle est vue par le Zénith Spirituel comme merveille de l’homme. Donner vie a un être humain aussi complexe ne pouvant relever que du domaine du merveilleux.
Les nouveau-nés seront donc bénis suivant les principes de la tradition familiale. Lors de la cérémonie, ils seront saupoudrés de la terre ayant servie à enterrer le dernier membre décédé de leur famille, cela pour que l’enfant puisse avoir à jamais une partie de ses racines en lui (traditions). Toute grossesse devra être menée à son terme et les enfants non désirées seront pris en charge par l’état. Ils seront alors nommés « fils de la nation ».

2- L’enfance (jusqu’à 13 ANS)

Elle se devra d’être heureuse, et les parents devront s’occuper de l’éveil des sens et de l’esprit de l’enfant. L’enfant se devra d’être chéri par sa famille, et son développement sera le suprême objectif.

Il sera durant cette période, présenté pour la première fois à l’âge de 5 ans à sa croyance.
Puis, deux fois par ans, jusqu à l ‘age de 9 ans, il suivra l l enseignements des divers prêtres des divers culte religieux. Il s ouvrira alors à la culture des religions.

A l’âge de 10 ans lui et sa famille feront leur choix. Passé sa dixième année, l’enfant ira 2 mois dans l’année jusqu’à l’adolescence, suivre les cours des moines pour apprécier la tolérance et le respect des autres cultures, donc les préceptes du Zénith Spirituel.

3- L’adolescence (13/18 ans)

Moment charnière de la vie de l’homme, il devra être particulièrement encadré, et à la fin de cette période, il devra débuter sa vie d’aduct, « aduct » eétant le terme définissant la responsabilité par le travail, c’est à dire le fait de faire quelque chose de concret de sa vie pour apporter quelque chose à la société. Religieusement parlant à l age de 15 ans, il devra prier seul le dieu de son choix de façon à ce que son cœur soit protégé par son dieu principal.

4- La vie d’adulte

Les hommes se devront de respectes les traditions, ou bien d’en établir d’autres si ces dernières ne sont pas incompatibles avec leur vision de la vie. Ils se devront de s’occuper de leur foyer, de subvenir aux besoins de la cellule familiale, d’être de bon époux, de bon père, de bon citoyen, (cela passe par des dons de toute denrée nécessaire à la vie des religieux) et de toujours agir dans les intérêts des siens sans pour autant créer la misère chez autrui

Les femmes jouent un rôle primordial au sein de la cellule familiale, à la faveur du bon sens inné qu’est le leur. Elles sont les responsables de tout ce qui a rapport avec la vie familiale (repas, invitation, décoration, habillement etc.). Elles pourront, si elles le souhaitent, travailler et ainsi participer à l4effort financier pour l’obtention d’une cellule familiale correcte.
Elles seront aussi les seuls à accepter que leur progéniture de moins de 20 ans soient mobilisées par les états souverains.

5- La vieillesse

Nos aînés seront pris en charge par l’état si les familles ne le peuvent plus. Ils auront le devoir moral de veiller à la mémoire des évènements majeurs de leur vie. Des scribes seront mis a la disposition de ces derniers afin de rédiger selon les règles nationales en vigueurs les évènement majeur de la vie de l’intéressé. (les vizecrits). Ces parchemins seront alors rangés au sein de la bibliothèque nationale de chaque état.

6- La mort

Elle est dans l’ordre des choses. Il sera donc procédé à cette occasion, suivant les cultes, aux funérailles appropriés lors desquelles les familles et amis du défunt se devront de l’honorer.
Dans le cas d un soldat la cérémonie sera précèdes d’un hommage militaire.
Dans le cas d’un spirigladia, sa centurie se devra d’être présente, ainsi que le Spiritueux ou son représentant.



IV - LES RELIGIEUX ET LES CELEBRATIONS

1- Le personnel religieux

Dans la mesure où le Zénith spirituel repose essentiellement sur une façon de vivre polythéiste, nous aurons autant de type de religieux que de religion. Cependant pour pouvoir assurer les processions et assurer l’existence de toute type de procession, ils nous faut des gens capable de comprendre les religions et d’en tirer ce qui les rapproche: les monas (moines). Les monas sont recrutés pour leur ouverture d’esprit et se doivent d’avoir parcouru le monde de façon à avoir la culture du monde nécessaire a leur fonction. Ils ont un minimum de 30 ans. sont pris en charge par la population (dons de nourriture, de tissus, de matériels et d’outils), et logé par l état.

Des templas ont la charge de veiller à l’entretien des temples et des autels (tous monuments religieux) et sont garant de leur sécurité. Ils pourront faire appel aux spirigladias si l intégrité des monuments religieux est mis en péril. Ils vivent grâce à la générosité de ceux qui prient. Un logement leur est réservé à proximité de chaque édifice religieux. Ils sont composes généralement de personne ayant un handicape physique, dus aux guerres ou de naissance.

2- Les célébrations

Elles se devront d’être fréquente mais le Zénith Spirituel laisse toute la latitude aux états souverains quant à leur mode d’exécutions.



V- LES ADMISSIONS

Ces dernières sont libres et non réglementées. Toute nation peut choisir le Zénith Spirituel comme « religion » et s impliquer plus ou moins dans sa défense, son activité et son développement.
Les nations ayant choisi la religion sans vouloir en être les défenseurs les plus fervents seront appelés « les satellites ». Les nations s’impliquant dans la sauvegarde et le développement du zénith spirituel seront les « zénspirit »



ANNEE 2085 DU CALENDRIER DU MONDE CONNU
( http://stgm.askywhale.com/forum/viewtopic.php?t=1989 )

Suite à la récente disparition de le Sparte Moderne et de Tyndare Goî, dernier adepte du Zénith Spirituel selon ses préceptes originels,
Bego V, dit le rouge, fils du Zen qui fut Prophète Impérium du Zénith Spirituel par la volonté du Premier Prophète, et rédacteur de son troisième pilier,
s'annonce Second Prophète du Zénith Spirituel, et en amende la lettre comme il suit:

Livre II, 1- Les Garants du Culte

Pour avoir failli par le passé à tenir conclave en communauté,
Pour être le siège de considérations politiques,
Pour les lustres suffisants,
L’Isogarde, les fonctions, les réunions et les titres y étant attaché sont suspendus.
Seul demeure le Second Prophète comme garant du culte,

Livre V – Admissions

L’accès au Zénith Spirituel est strictement soumis à la preuve publique et incontestable, qu’existent en la terre concernée les trois bâtiments dévolus au trois pilier du Zénith. Dans tous les cas, seule une mishias en provenance de ConcordIa sera habilitée à statuer sur la conformité des preuves.

Néanmoins, pour les lustres suffisants à définir plus précisément ces modalités, et de part la disponibilité restreinte du nombre de Monas pouvant actuellement être affectés à cette tâche, les mishias ne statueront que sur la foi des terres anciennement dévolues au seul polythéisme .

De ce qui précède, il découle que le statut de « satellite » n’est plus. Et que seul demeure celui de Zenspirit.



[Mu: Corrige le lien au forum]


Retour à FrontPage | WikiListe des pages
 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Modifications by askywhale