STGM : forums
Forums des joueurs de STGM
 
 WikiWiki   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
STGM : forums Index du Forum

Wiki: OrdreHumaniste
chef de religion : BenitusHarpaxCaesar

Premier Feuillet de l'Ordre Humaniste adressé au Monde Connu.
"Le pouvoir de l'Homme", écrit par Titus Andronicus Vistio, chevalier de l'Ordre Humaniste de Macédémone


Il y a maintenant un peu plus de huit cent ans, les premiers peuplements eurent lieu au centre du Monde Connu.
Des hommes ayant avancé car il n'y avait plus assez de place chez eux, ou simplement par goût de l'aventure, qui peut le dire?
Quoi qu'il en soit, il existe aujourd'hui près d'une centaine d'Etats qui partagent la vie dans le Monde Connu.

Macédémone y fut créée en l'an 73 avant cette ère mais n'apparut au Grand Jour qu'en 334 lorsque Benitus Harpax Caesar devint premier Commandeur de Macédémone.
Avant cela, le peuple Macédémonien avait èrer sans but dans le Grand Orient, balloté entre différentes tribus Barbares... que de chemin parcouru depuis ce temps.
Par cet exemple je ne veux montrer qu'une chose, l'homme part de peu de choses et progresse, en échangeant et en affrontant, il se développe, apprend et perfectionne son art de vivre sous toutes ses formes.
Cette idée de perfectibilité est la clef permettant de comprendre le pouvoir de l'humanité.

Vous rappelez vous des récits faisant états d'hommes vêtus de peaux de bêtes et ne sachant presque pas faire de feu? Vous souvenez vous du temps pas si lointain ou la chasse était le meilleur moyen de se nourrir? que de chemin parcouru depuis ce temps.

L'homme est un être changeant, parce qu'il peut s'adapter et mieux encore, adapter son environnement à son mode de vie.
L'homme est capable de faire face à quasiment tous les défis qu'il rencontre, bien qu'il n'ait ni crocs ni griffes, bien qu'il soit chêtif et faible face aux grands prédateurs...
L'homme peut détourner une rivière pour construire une ville et abattre une forêt entière pour y faire pousser le blé.
L'homme peut modeler le monde à ses besoins: ceci est un grand pouvoir et il implique de grandes responsabilités.

Les Hommes sont les garants de la nature et du monde vivant.
Ils doivent faire de ce monde un Jardin de Vie et en prendre soin, mais tout ceci ils doivent le faire avec leur raison d'homme selon leur nature propre.
Ils doivent apporter ce qui manque à toute la vie qui n'est pas humaine sur Terre: la Vertu.
Ils ont ce pouvoir de donner un sens aux choses par le simple fait d'en avoir conscience... une montagne n'existe que par ceux qui la contemplent, y vivent ou la gravissent.
Les hommes sont là pour donner un sens au monde et aux choses, ils sont le lien entre le monde des Idées et celui des Corps.

Voilà le pouvoir des hommes.

****

Deuxième feuillet de l'OH adressé au Monde Connu.
"La tromperie des Dieux, l'asservissement des religions", écrit par Wilfried von Dahun, descendant de Heddgard von Dahun, prince du Val-Hall


Suite au premier feuillet, je me devais de tempérer la dernière phrase, ou plutôt de la complèter: si les hommes sont le liens entre le monde des Idées et celui des Corps, cela ne signifie pas qu'il y ait nécessairement quelque chose au dessus d'eux.
En fait, les hommes sont la combinaison des deux mondes qui ne sont jamais disctincts.
Les hommes en sont l'expression parfaitement équilibrée.

Je m'explique, un chat chasse une souris: le chat fait cela parce qu'il a faim et parce qu'il doit manger, ce qui a pour effet d'ôter la vie à la petite souris.
Tout y est dans cette exemple: le monde des Corps bien évidemment... mais aussi celui des Idées.
Effectivement, on y trouve le besoin, les lois naturels et le concept de Mort.
Seulement, c'est parce que je l'écrit aujourd'hui que tout ceci prend un sens et que ces concepts sont exprimés: le chat n'a pas conscience qu'il obéit aux lois de la nature.
Lorsqu'un homme tue un cerfs pour nourir sa famille, il a pleinement conscience de tous les aspects de son acte, il lui suffit d'y penser un instant, c'est en cela que les Hommes ont autant à faire avec les deux mondes, celui des Corps et celui des Idées.

Qu'en est-il de ceux qui prétendent qu'il existe un monde du Tout Esprit ou règne un Dieu tout puissant créateur du Monde et parfois même acteur de ce Monde...
Tout d'abord le Tout quoi que ce soit n'existe pas, jamais. Le monde est polyvalence: rien n'est entier.
Nul n'est totalement bon ou mauvais, nulle chose ne comporte pas la moindre once de Bien ou de Mal, les exemples font nombre tant chaque chose peut en être un.

De plus, les Dieux sont le fruit des hommes qui ont eu la sagacité de voir le pouvoir à la fois fédérateur et coercitif de la religion: ils ont compris qu'en la religion on pouvait voir un moyen de domination et d'union des hommes.
Une fois encore l'homme a progressé: le Celticisme était tout puissant jusqu'au jour ou les religions monothéistes apparurent. Il y a eu un progrès une fois encore.
Mais le chemin du progrès est sans fin et nous espérons qu'un jour les hommes continueront ce chemin et se lanceront sur le chemin de l'Athéisme et du Rationnalisme pour rejoindre l'Humanisme et voir la part divine qu'est la Morale et la Vertu qui résident en chaque être humain.

****

Troisième feuillet de l'OH adressé au Monde Connu.
"La Liberté de l'esprit humain", écrit par Orman, chevalier de l'Ordre Humaniste de Rayaban


Les deux premiers feuillets ont exprimé à la fois le pouvoir et la nature de l'Être Humain, ainsi que le danger et la perversité des religions théistes... je me dois maintenant de porter devant vous l'idéal du Sénat, ce pourquoi ma Reine fut pardonnée et acceptée en égal dans une assemblée autrefois ennemie: la Liberté.

Je ne m'apesantirais pas sur les lieux-communs de la Démocratie, de la Laïcité et caeterra...non, je vais vous parler de la Liberté telle que la défend l'Ordre, telle que nous la concevons pour l'esprit humain.

Il convient de rappeller en premier lieu combien la Liberté est une idée sans réelle preuve: en fait la Liberté ne se prouve pas, elle s'éprouve!
Si la Liberté de Droit est instaurée dans tous les domaines sous administration sénatoriale, elle n'est pas la même pour tous, il est évident que certains jouissent d'avantage leur permettant une plus grande liberté et d'autres sont entravés par des choses leur limitant la jouissance de cette liberté pourtant identiquement établie...
Cela vaut pour toutes les libertés physiques et culturelles...
Mais les libertés morales elles, sont indépendantes de la condition de l'être humain, ou du moins elles peuvent l'être si ceux qui ont le pouvoir d'influer sur ces libertés, NE LE FONT PAS!

Un pauvre hère est beaucoup plus influençable qu'un riche noble instruit, c'est un fait.
Mais le gouverneur ne doit pas utiliser cette différence pour influencer le pauvre hère en l'anesthésiant par un dogme religieux afin de l'asservir au Noble pour que celui-ci lui soit fidèle.
C'est là le crime des religions et des gouvernants qui les utilisent...

L'Ordre Humaniste défend quiconque de faire valoir son appartenance à l'Ordre pour obtenir quoi que ce soit.
Nous apprenons aux pauvres et aux non-instruits à utiliser leur tête et aux nobles à respecter les pauvres diables et à les aider, non à les asservir.
Le contrôle que l'Ordre exerce sur le Politique et le monde économique est parfois critiqué, mais nous ne somms là que pour garantir l'équilibre et l'intérêt général.
Il en va de même pour la religion, en apprenant aux gens leur propore pouvoirs, leurs Vertus et Leurs vices, nous faisons reculer obscurantisme et mysticisme...
Nous n'avons pas besoin de Drogues ou de soldats terrifiants à Tête de Corbeau, notre parole et notre sagesse suffisent...
Voilà comment nous combattons pour la Librté de l'Esprit humain, une des rares libertés qui peut être inscrite en Droit et appliquée de fait, il suffit de ne rien faire d'autre qu'instruire.

****

Quatrième feuillet de l'OH adressé au Monde Connu.
"Clairvoyance et Progrès", par Publius, préfet du Prêtoire de Macédémone et Grand Intendant du Collège Humaniste de Macédémone


Le feuillet précédent ce terminant sur ce mot: "instruire", je me dois de parler de ce qui tient une place capitale dans l'humanisme, le progrès...je rappelle d'ailleurs que la sagesse et la connaissance sont deux vertus cardinales de l'ordre!

Notre Ordre a un seul désir, l'illumination de la vérité des hommes, de tous les hommes... cela passe passe par la connaissance et l'espit critique, l'oubli des préjugés et des a priori.

L'Homme est capable de tant s'il agit en suivant sa raison et des valeurs morales universelles que se doivent de partager tous les hommes.
Pour cela il lui faut s'élever au niveau optimal de sa condition, il a pour cela besoin du savoir et de l'intelligence, c'est cette clairvoyance qui lui permet d'avancer, de progresser!

On peut reprocher aux Clergés et aux religions de vouloir imposer comme connaissance leurs superstitions et d'ôter la valeur humaine de leur morale...après tout ce ne sont que des hommes, ces prêtres.
Le Divin et l'humain sont intimement liés, c'est en voulant les dissocier que les religieux ont aveuglé les esprits faibles et influençables, les ignorants.
Ils ont enlever le plus admirable aspect de l'homme et plus véritable aspect du divin; l'homme est divin, il ne faut pas l'oublier, le divin est humain car il part de l'homme.
Ne dit-on pas : se tromper est humain, pardonner est divin; mais les rois et empereurs, les pères et chaque homme dans en vient à pardonner et donc à se montrer divin...

Lorsque l'homme s'émancipe des Dieux, il devient invincible.
Il acquière toute connaissance telle qu'elle est, sans la dénaturée par le prisme d'un dogme particulier, il est clairvoyant. c'est alors qu'il juge et critique chaque chose selon les critères de la raison et avec les connaissances que les hommes ont acquises et vérifiées tout au long des siècles, quel que soit leur religion ou leur culture: ce qui est vrai chez un Celte l'est tout autant chez un Kultiste! De plus, l'homme sans dieu, voir l'homme-dieu peut remettre en question sans cesse ce qu'il apprend ou a appris, ce qui est hérésie chez d'autre peuples...

Les religieux disent que les Dieux ont créé le monde et même parfois le régissent, mais les hommes eux le modèle et y vivent, ils le contrôlent de plus en plus chaque jour et s'en rendent maîtres... que serait le monde sans les hommes?
Il serait sans Dieux et sans intérêt, monotone et inutile.
Les hommes lui donnent vie, grâce à leurs progrès, progrès qui ne sont rien sans clairvoyance, clairvoyance qui n'est totale que dans l'objectivité laïque et humaniste!

****

Cinquième et dernier feuillet de l'OH adressé au Monde Connu.
"Humanisme et Eternité", par Marcus Harpax Caesar, Maître de la Basilique du Toit des Sages, descendant de Marcus Harpax Caesar qui fonda l'Ordre Humaniste


J'écris cette missive depuis le lieu le plus reculé de l'ancienne Macédémone, un lieu entourré de hautes montagnes escarpées et de cols infranchissables gardés par nos gardes depuis maintenant deux siècles...

Le peuple de Macédémone s'est réfugié dans ces lieux sacrés lorsque l'étranger est entré dans la cité éternelle, depuis jamais un homme d'Esterinios ou de son successeur dont le nom ne nous est pas parvenu n'est arrivé jusqu'ici.
Je vois de ma fenêtre cette tombe ou gît le Tsar Arturius, aux côtés des anciens princes, face à Gallien, notre Benitus Harpax Caesar IX, le sage qui sauva Macédmone en envoyant le jeune Sarastro et en fuyant dans les montagnes...

Chaque jour qui passe est semblable aux autres dans cette retraite où se sont succédées huit générations: je me lève en entendant les chants des enfants, je vais insrtuire le peuple dans la basilique, classer des archives et envoyer des messagers qui parfois ne reviendront jamais, parfois n'atteindront jamais leur but mais qui parfois verront cette nouvelle cité, iront voir le Sénat et parler au Prince...et ramener en notre Toit des Sages les nouvelles du monde, la connaissance, cet air de liberté dont nos sommes privés...

Mais nous ne sommes pas tristes, Macédémone est éternelle, comme l'est l'humanité... et tant qu'il y aura des hommes, Macédémone vivra car il y aura toujours un Ordre Humaniste!

Pour l'honneur et la Gloire des Hommes, Force et Vertu!

****
retour:
ReligionsDeStgm


Retour à FrontPage | WikiListe des pages
 
Sauter vers:  



Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Modifications by askywhale