STGM : forums
Forums des joueurs de STGM
 
 WikiWiki   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
STGM : forums Index du Forum

Terre des Veuves

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    STGM : forums Index du Forum -> Histoire du Monde Connu
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Maya Sans Visage



Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 68
Localisation: Terre des Veuves

MessagePosté le: 18 05 23:22    Sujet du message: Terre des Veuves Répondre en citant

Il y eu l’Ancien qui rassembla le petit peuple de bouffons acculturés ayant fuit les terres dévastées par les guerres aux premiers ages de l’Ouest Septentrion

Il y eu le Jeune, qui rendit au petit peuple les premiers rudiments de connaissance et l’amena aux confins lors de la civilisation lors de la Longue Marche.

Il y eu le Jaune, qui lui donna ses premières terres civilisées, qui fut chevalier, embrassa La Religion, traça les plans de la Citée Sanctuaire sise en les terres du Groin, et périt selon ses conviction face aux armes d’Auzion.

Il y eu le Zen, qui le mena lors de la Grande Marche à Rebours, fit de la Citée Sanctuaire la capitale de la terre de concorde, taillée sur les terres du Groin, où il fut fait prophète Imperium de La Religion qui l’emporta dans la solitude de ses convictions.


Dernière édition par Maya Sans Visage le 18 05 23:29; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Maya Sans Visage



Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 68
Localisation: Terre des Veuves

MessagePosté le: 18 05 23:25    Sujet du message: Répondre en citant

En ce funeste jour de 2176, Maya, la belle, la douce, l’aimante, compulsait le parchemin retraçant l’histoire et les racines de son aimé. Au delà de l’héroïque trépas du Sixte, il lui revenait d’y porter le dernier acte.

Et cette dernière, page, la geste du dernier de la lignée bouffonne, Maya entreprit de la noircir. Non pas d’encre comme il se fait d’ordinaire. Car depuis lors, depuis la perte de l’aimé parti en mer, de son visage avaient commencé de s’écouler sans plus jamais se tarir des larmes noires gorgées de peine et d’amertume.

De ces larmes noires se faisant mémoire, elle en tira la force de son deuil et de ses convictions.
De ces larmes noires tirant un amer rideau sur l’harmonie de son visage, elle tint sa beauté sous l’abris du seul souvenir du trépassé.

De ces larmes noires, qui déformaient ses traits elle vint à en soustraire sous un voile opaque, le triste spectacle aux vivants du monde, jurant devant toutes les divinités de La Religion, sur la mémoire de tous les morts dans d’honorables combats, qu’à jamais elle porterait ce deuil de la sorte, aussi longtemps que le flot de sombre tristesse noierait ses yeux, fut-ce-t-ils creusés de mille années de chagrin.

Car elle savait qu’un jour le sel obscur finirait de couler,
Que ce jour viendrait,
Demain, dans mille siècles ou à jamais,

Car c’était lui qui désormais la tiendrait en vie,
Jusqu’à ce qu’enfin,
Demain, dans mille siècles ou à jamais,
L’âme de son mari, de sa maison, de son œuvre et des ses conviction,
L’âme de son mari, trouve bonne et juste place, dans la tour de la mémoire d’où l’on verra,
Demain, dans mille siècles ou à jamais,
Périr le Groin dans la fange de son ignominie.


Dernière édition par Maya Sans Visage le 18 05 23:30; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Maya Sans Visage



Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 68
Localisation: Terre des Veuves

MessagePosté le: 18 05 23:27    Sujet du message: Répondre en citant

Ainsi Maya, Fille de Quetzal, fils d'Aztlan, fils de Mu,
Aussi Maya la Veuve, la Noire, Maya Sans Visage,

Ne put se contenter de baigner son chagrin sans agir à la foi pour la mémoire, et à la perte de Groin.

A celle là elle allait consacrer sa vie, demain, pour mille siècles ou à jamais,
Pour celle là, elle errerait telle un spectre voilé dans les coursives sombres des cours et des ambassades,
Demain, pour mille siècles ou à jamais,
Pour celle là, elle errerait telle un spectre voilé dans les confins barbares et civilisés,
Pour voir, s’insinuer, agir et fomenter.

A l’autre, pour bien y faire il lui fallait un domaine.
Un domaine où puisse se retrouver les veuves exilées de la terre de Concorde
Un domaine ou les pierres ouvragées de la Cité Sanctuaire seraient semées éparses comme autant de graines de mémoire jetées au vent du souvenir,
Pour demain, mille siècles ou à jamais.
Un domaine dédié au chagrin, à la tristesse et à l’adversité, où les veuves du monde, injustement spoliée de leur amour, pourraient partager leur peines.
Un domaine pour porter le deuil de la fraternité, de la loyauté, de l’honneur ou de la justice
Un domaine pour pleurer la tête haute.

Ainsi Maya, sous son voile cachant ses larmes de jais, alla trouver son père et ses pairs,
lesquels convinrent que dans une terre qui autrefois fut sous le joug partagé de l’Ange de l’Oubli et du Serpent Vivicien, il était de bon augure fonder pareil domaine.

Ainsi fut, en l’an 2180 fondé en la Terre de Feudo, le domaine qui bientôt allait prendre nom de Terre des Veuves.

_________________
Puisse mes larmes de jais, demain, dans mille siècles ou à jamais
Aiguiser ma rose, ma foi et ses épines,
Puisse mes larmes de jais, demain, dans mille siècles ou à jamais,
Sceller dans son tombeau, l’ignominie porcine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lu Le Second



Inscrit le: 30 Juin 2005
Messages: 355

MessagePosté le: 19 05 10:29    Sujet du message: Répondre en citant

oh c'est mignon.... Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pascale Coatl



Inscrit le: 15 Juin 2006
Messages: 166
Localisation: Imladris

MessagePosté le: 17 06 12:29    Sujet du message: Répondre en citant

Ma soeur, Console
que les roses fleurissent meme dans le desert, meme sur les terres imbues de sang.
Que les larmes arrosent ces roses avec la lumiere des etoiles...
_________________
La survivance n est pas suffisante.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Maya Sans Visage



Inscrit le: 18 Mai 2006
Messages: 68
Localisation: Terre des Veuves

MessagePosté le: 17 06 23:53    Sujet du message: Répondre en citant

Ma soeur,

Puisses-tu rayonner jusqu'au jour où la lumière de nouveau m'atteindra sans se noyer dans la tristesse de mon âme, et resplendir à nouveau à tes côté, comme autrefois, ne serait-ce qu'un instant retrouvé, à entrevoir le souvenir de ces poussieres d'étoile que nous fûmes à parcourir dans l'insouciance et la joie les près verts de Rivendell.

_________________
Puisse mes larmes de jais, demain, dans mille siècles ou à jamais
Aiguiser ma rose, ma foi et ses épines,
Puisse mes larmes de jais, demain, dans mille siècles ou à jamais,
Sceller dans son tombeau, l’ignominie porcine.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dit Le Noir



Inscrit le: 04 Juil 2008
Messages: 79

MessagePosté le: 22 10 14:41    Sujet du message: Répondre en citant

Vers 2280

Un siècle était passé depuis que le visage de Maya s’était dissimulé derrière ses larmes de jais.
Un siècle qu’il la tenait en vie jusqu’à ce qu’enfin,
Demain, dans mille siècles ou à jamais,
L’âme de son mari, de sa maison, de son œuvre et des ses convictions,
L’âme de son mari, trouve bonne et juste place, dans la tour de la mémoire d’où l’on verra,
Demain, dans mille siècles ou à jamais,
Périr le Groin dans la fange de son ignominie.


On dit que ce jour là elle se dirigea vers les montagnes de Maten-Oun
On dit que ce jour là, par delà le septentrion commença de gronder la bête-à-groin
On dit que ce jour là, la bête commença d’avancer vers son destin.

Maya l’avait senti dans ses entrailles. Le lien ténu et pourtant d’airain qui passait par elle devait s’étirer. La bête réclamait sa laisse qu’un siècle durant Maya avait tenu courte au point de ne rien laisser paraître.

Car la bête-à-groin s’ébrouait et le rôle de Maya en ce monde devait s’estomper pour que paraisse désormais le descendant de la lignée qui devrait lui faire face…demain, dans mille siècles ou à jamais.

Ainsi naquit Bego Septime, engendré par le frémissement du destin et baigné dans les larmes de jais.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    STGM : forums Index du Forum -> Histoire du Monde Connu Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Modifications by askywhale